Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications
A +
A -

Trouver la bonne place en tant que grands-parents

shutterstock_204800416 (002).jpg

©Shutterstock

 

Envahis par la joie d’être grands-parents, certains se noient dans cette relation et oublient de se fixer de précieuses limites nécessaires pour l’équilibre familial.

 

Elle est loin l’image de la vieille mamie aux cheveux blancs qui ne bouge pas de son fauteuil, les doigts rivés au tricot pendant que Papy lit son journal à côté. Dans la plupart des familles, l’investissement des grands-parents est bien plus grand aujourd’hui qu’il y a quelques décennies : nombreux sont ceux qui gardent régulièrement leurs petits-enfants, que ce soit les mercredis ou durant les vacances scolaires. Et quand ils sont réunis, les Papy et Mamie d’aujourd’hui se donnent souvent à 100% : sorties culturelles, loisirs créatifs, activités sportives… Avec les grands-parents maintenant, on ne s’ennuie plus, et c’est tant mieux !

 

Côté relationnel, l’intimité et la confiance sont de mise. Il faut cependant prendre soin de fixer certaines limites afin que chacun respecte sa place dans la famille : « D’une certaine manière, leur rôle est idéal car ils ont le beurre et l’argent du beurre, plaisante Mélanie, maman de trois enfants ! Ils sont là pour profiter de leurs petits-enfants en jouant avec eux, en allant se promener, en les gâtant. Mais sur les questions d’éducation, ils n’ont pas à s’en mêler ! Ça, c’est notre boulot » affirme la mère de 38 ans. En effet, il est important de ne pas dépasser certaines limites afin d’éviter de rudes conflits.

 

« Depuis que je suis papa, raconte Vincent, les relations avec mes parents sont plus difficiles. Ils ne peuvent pas s’empêcher de nous juger en tant que parents et cela crée des tensions entre nous. De plus, poursuit le père de deux garçons, on dirait qu’il n’y en a plus que pour mes fils… » Et moi alors, serait tenté de dire Vincent ? Envahis par la joie d’être grands-parents, certains oublient presque leurs propres enfants : « Quand ils arrivent chez nous, poursuit Vincent, ils foncent sur mes fils et oublient de nous dire bonjour ! Et, ils demandent tout le temps à les garder. On ne va pas non plus leur laisser les garçons tout le temps » !

 

Alors pour un bon équilibre familial, chers grands-parents, n’oubliez pas vos propres enfants, profitez d’être à distance des questions éducatives et respectez l’intimité de la cellule familiale de vos enfants !

Note globale : 3/5 (157 votes)